Combien sommes-nous à passer régulièrement devant ce qui peut être considéré comme un "monument naturel"? Fort, équilibré, majestueux même, cet arbre de haute taille, aux couleurs pourpres des beaux temps ou aux multiples branches noires tranchant sur un fond de ciel d'hiver, n'est plus reconnu à sa juste valeur symbolique.
hetre
Seuls certains anciens et quelques natifs se rappellent encore... Comme beaucoup d'autres communes, Loyers a planté lors des festivités de 1930 un arbre qui commémore le centième anniversaire de l'indépendance de la Belgique. A cette occasion, le Conseil Communal rapportait cette année là (a) "II n'y a pas lieu de prolonger la durée des vacances parce que les instituteurs se seraient dépensés dans l'organisation des fêtes du Centenaire : c'était leur devoir commun à tout bon citoyen de s'employer à la réussite des festivités organisées à l'occasion de nos 100 ans d'indépendance.
Quant à nos enfants, ils ont déjà trop de vacances; quand ils quittent l'école à 14 ans ils n'ont pas encore l'instruction indispensable pour se tirer d'affaire eux-mêmes surtout à la campagne où un instituteur doit s'occuper pendant l'année de plusieurs degrés. "(ex trait d'une Circulaire Ministérielle)".
Cette même année était consacrée à une Campagne 14-18 : Honneurs à rendre pour le décès d'anciens combattants, drapeau en berne à la Maison Communale, représentation officielle du Conseil aux funérailles. Les instituteurs doivent rappeler aux élèves des écoles les horreurs de la guerre et les sacrifices consentis par ceux qui l'ont subie...
Cet hêtre pourpre, qui éparpille ses faînes aux alentours de l'ancien étang de Bel-Air, y a trouvé sa place presque l'endroit où aboutit la rue Maty (anciennement rue du Centre) et le petit sentier qui longe les champs pour finir entre la rue de la Fossette et le terrain des sports.
A soixante ans en 1990, il a vu bien des choses à Loyers, et s'il commémore notre indépendance, peut-être faut-il nous rappeler aussi le demi-centenaire de la conduite héroïque des enfants qu'il a vu vivre ou grandir et qui ont combattu pour notre liberté...
Actuellement (1990), sa circonférence mesure 1m 60 et la hauteur de son tronc du pied au début de la couronne fait 2m 35. Il pourra encore vivre un petit siècle (*), notre monument, si les habitants le lui permettent. Puissent nos enfants et les enfants de nos enfants encore jouer longtemps sous ses branches...

(a) Suivant notes extraites des " Comptes rendus du Collège " par Mr. G.BRENER pour les années 1900 à 1930 et qu'il nous a aimablement communiquées.
Remerciements à Mr.TERWAGNE de l'administration de la Ville de Namur. (*) Certaines variétés de hêtres peuvent atteindre jusqu'à 150 ans d'âge.

ndlr : Cet arbre a été planté par Lucie Alexandre, en guise de récompense pour l'élève la plus méritante lors des examens scolaire de l'année. C'est l'institutrice de l'époque, Mademoiselle Irma Delahaut qui en a eu l'idée... (Source : Guy Dewez)
Jadis à cet emplacement, il se trouvait un étang.A droite des arbres, il y a une pompe.

etang belair

Vos commentaires